Paroisse  NOTRE-DAME-DES-MONTS  Parish                           
Communauté catholique romaine / Roman Catholic Community

Click here to edit subtitle

Communauté Notre-Dame-de-la-Merci Community
190 rue Principale, Huberdeau, Québec, J0T 1G0

Communauté N.-D.-de-la-Merci 190 rue Principale, Huberdeau, Québec, J0T 1G0
Notre-Dame-de-la-Merci, est une desserte.

190, rue Principale

Huberdeau QC  J0T 1G0
Téléphone: 819 687-9151

Située à Huberdeau, à l’extrême nord-ouest du diocèse de Saint-Jérôme, la communauté Notre-Dame-de-la-Merci occupe, avec celle de Notre-Dame-des-Nations, une place importante dans l’histoire des Laurentides. Comme la région de Montfort est peu propice à la culture, en 1886, suite à une rencontre avec les Montfortains, le curé d’Albany aux États-Unis, l’abbé Gédéon Huberdeau leur fait don de 10000 $ qui leur permet d’acheter l’immense domaine de William Staniforth sur la rive ouest de la Rouge où on construira l’orphelinat. Au départ des Montfortains, les frères de la Miséricorde prendront la relève.

L’année précédente, avait débuté la construction d’une chapelle du côté ouest de la Rouge, à Arundel. Mgr Duhamel désigne la nouvelle paroisse sous le vocable de « Notre-Dame-de-la-Merci ». Elle n’est donc plus considérée comme la mission d’Arundel et le ministère devant identifier le bureau de poste désigne du nom de Huberdeau celui-ci en mémoire de ce généreux donateur. En 1930, Mgr Limoges dénonce le délabrement de l’église et le 28 novembre 1931, on termine une nouvelle église recouverte de briques rouges et de fenêtres imposantes. Un long clocher reçoit la cloche du curé Labelle. Si vous passez dans le coin, arrêtez-vous à l’église puis dirigez-vous vers le Calvaire où sont disponibles des tables.

Le Calvaire d’Huberdeau est l’oeuvre des Montfortains. D’abord en simples croix de bois en 1910, ils décident de faire venir de Valcouleurs en France, de magnifiques statues en métal bronzé d’environ sept pieds de hauteur. Malheureusement, avec la guerre, un bateau est coulé et il ne subsiste que les 5 dernières stations. Les croix s’élèvent à trente pieds dans les airs. Toutes les stations installées entre 1910 et 1920 sont encore visibles en été.

Located in Huberdeau, in the extreme northwest corner of the Diocese of Saint-Jérôme, the community, along with that of Notre-Dame-des-Nations, occupies an important place in the history of the Laurentians. As the Montfort region is not conducive to agriculture, in 1886, following a meeting with the Montfortain order, Father Gideon Huberdeau, parish priest of Albany, New York, gave them $10,000 to allow them to buy the estate of ​​William Staniforth on the west bank of the Rouge river. There they built their orphanage. The orphanage was originally run by the Montfortains and later by les frères de la Miséricorde.

A year earlier construction had started on a chapel on the west side of the Rouge at Arundel. Bishop Duhamel designated the new parish as “Notre-Dame-de-la-Merci." No longer considered the Arundel mission, the ministry needed to identify the post office and called it Huberdeau in memory of the generous donor. In 1930, Bishop Limoges decided to replace the dilapidated church and on November 28, 1931, a new church was completed covered in red brick with towering windows. The high steeple of the church became the new home of the church bell donated by Curé Labelle. If you're in the neighborhood, stop by the church then head over to the "Calvaire d'Huberdeau", the Stations of the Cross, where picnic tables are available.

The "Calvaire d'Huberdeau" is the work of the Montfortains. They first erected simple wooden crosses, then in 1910, from Valcouleurs in France, they decided to bring magnificent bronzed metal statues around seven feet tall. Unfortunately, it was during the war. One ship was sunk and only the last five stations remain. The crosses are thirty feet tall, and all the stations installed between 1910 and 1920 are still visible in summer.